RESTITUTION DU 22 NOVEMBRE DU PROJET TRANSFRONTALIER ADAPT MONT-BLANC


Taille de la police

Réchauffement climatique : des pistes d'action pour répondre aux changements attendus

Vendredi 22 novembre, une centaine de personne a répondu à l'invitation de la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix pour assister à la présentation du rapport sur les évolutions climatiques dans l'Espace Mont-Blanc suivie par la restitution des premiers résultats concrets du projet AdaPT Mont-Blanc.

Après avoir rappelé que ce projet transfrontalier a pour objectif principal de fournir des outils de planification et de gestion du territoire pour l'adaptation aux changements climatiques, Éric Fournier a donné la parole aux scientifiques Irène Alvarez et Brad Carlson du CREA (Centre de Recherches sur les Écosystèmes d'Altitude) pour dresser de manière synthétique les changements attendus dans le massif du Mont-Blanc et leurs impacts sur les activités humaines.

Des changements déjà bien enclenchés et qui s'accélèrent dans les prochaines décennies entraînant d'importantes modifications des milieux naturels, recul des glaciers, dégradation du permafrost, réduction de 4 à 5 semaines de l'enneigement jusqu'à 2000m sur les versants sud, accroissement de la forêt, migration en altitude des plantes et animaux, des menaces qui nécessitent de faire rapidement les bons choix notamment en terme de stratégie touristique. À titre d'exemple pour le futur proche, les domaines skiables en dessous de 2000m d'altitude seront difficilement viables. En revanche, l'allongement de la période estivale sera bénéfique pour un tourisme hors saison. Se pose également la question de la gestion d'une fréquentation accrue attirée par le confort d'une zone de fraîcheur.

Des éléments de contexte qui ont éclairé les réflexions menées dans le cadre de la démarche participative du projet AdaPT Mont-Blanc qui a rassemblé les élus des communes de l'Espace Mont-Blanc et les représentants des socio professionnels et des associations pour rechercher des solutions pouvant aider le territoire à s'adapter.

Un travail qui a abouti à la rédaction d'un cahier des recommandations. Présentées par Camille Parrod du cabinet Actéon, les actions proposées sont le fruit du travail d'environ 200 personnes issues des trois versants du Mont-Blanc sur trois thématiques : ressources naturelles et agriculture, risques naturels et tourisme durable.

Un premier travail qui permettra de nourrir la boite à outil finale du projet destinée à aider les élus dans leur stratégie d'adaptation.

Restitution des résultats du projet AdaPT Mont-Blanc

Restitution des résultats du projet AdaPT Mont-Blanc

Restitution des résultats du projet AdaPT Mont-Blanc

Cofinancé par l'Union Européenne grâce au programme de coopération transfrontalière INTERREG ALCOTRA France-Italie, le projet AdaPT Mont-Blanc a une durée de 3 ans (août 2017 - août 2020) et dispose d'un budget global de 1 293 238 € dont 989 602 € de fonds européen FEDER.

 Logo ALCOTRA AdaPT Mont-Blanc